• Autisme,  Dépression,  Grossophobie,  Homophobie/lesbophobie,  Non classé,  Psychophobie,  Racisme,  Schizophrénie,  Sexisme,  TOCs,  Trouble de la personnalité borderline,  Trouble du comportement alimentaire,  Troubles anxieux,  Validisme

    Estime de soi, la vie après un traumatisme

    “Quand on perd l’estime de soi-même ou tombe dans l’abattement moral ou dans le mépris de toute honte, ce qui est la pire des conditions.” Charles-Jean Baptiste Bonnin De la thérapie, au livre de développement personnel, les professionnels s’accordent sur le fait que s’il est une partie de nous qui est particulièrement affectée après un événement traumatisant quelle qu’en soit la nature de celui-ci, c’est bien l’estime de soi. Le travail de fond qui résulte d’une reconstruction après traumatisme témoigne de l’impact de ces événements sur l’amour propre de la victime. Si l’on estime souvent que nous sommes hors d’atteinte des enjeux qui nous sont exposés, afin de se sortir…

  • Autisme

    L’autisme, trouble de la sociabilité ?

    Selon le DSM-5, les troubles du spectre autistique sont caractérisés par une dyade de symptômes : « 1. Déficits persistants dans la communication sociale et les interactions sociales » et « 2. Caractère restreint et répétitif des comportements, des intérêts ou des activités. » Pour aujourd’hui, je vais m’attarder sur ce 1., bien que l’autre point mériterait aussi qu’on s’y attarde le temps d’un ou trente articles (y’a de quoi faire). L’autisme est apparemment avant tout un trouble de la communication sociale, donc. Disent les non-autistes, qui ne savent pas comment franchir ce « mur », entrer dans cette « forteresse vide », percer la « bulle ». Les enfants en bas-âge qui inquiètent leurs parents sont surtout ceux qui ont…

  • Autisme,  Validisme

    Nous voulons vivre

    Ce texte est tiré de https://autistiquement.home.blog/. Le partage militant de ce texte est autorisé, du moment que vous mentionnez mon pseudo (Tempête) et que vous donnez un lien vers le blog. Merci. Habituellement, je ne m’épanche pas sur ma vie privée, mais cet article m’est venu en tête après une altercation avec une personne neurotypique, qui rappellera de mauvais souvenirs à de nombreuses autres personnes neuro- et psycho-atypiques. L’altercation en question ?Une banale discussion durant laquelle j’ai mentionné mon autisme, ce à quoi un des interlocuteurs a cru bon de citer le discours de Jim Sinclair, pour remettre en cause le droit des autistes à réaffirmer leur envie de vivre, leur valeur intrinsèque, leur humanité et leur appartenance au monde. Selon ellui, nous, autistes, ne devrions pas « mal le prendre » lorsqu’on nous dit…

  • Autisme

    L’autisme, un moteur de l’évolution humaine

    L’autisme est une variante neurologique présente depuis longtemps dans l’Histoire humaine.Plusieurs chercheurs se sont donc posé la question de son intérêt dans l’évolution de notre espèce : l’autisme aurait-il une utilité, contrairement à ce que clament les neuro-validistes de tout poil ? La réponse est oui, si l’on en croit le docteure Penny Spikins, professeure d’archéologie des origines humaines à l’université d’York. Elle explique cette théorie dans son livre ; ainsi que dans un article publié par The Conversation dont nous vous proposons ici un résumé. Aux origines de l’autisme : des gènes utiles à la survie À l’heure actuelle, nous ne connaissons pas encore tous les gènes qui interviennent…

  • Autisme,  Dépression,  Psychophobie,  Schizophrénie,  TOCs,  Trouble de la personnalité borderline,  Trouble du comportement alimentaire,  Troubles anxieux,  Validisme

    A propos de l’autodiagnostic

    « Tu n’es pas médecin, tu ne peux pas savoir », « t’as lu cinq minutes sur internet et tu penses mieux savoir », « tu fais ça pour chercher l’attention », « c’est une mode », « les médecins n’ont rien trouvé donc t’as rien »… Nombreuses sont les phrases dubitatives voire accusatrices que l’on peut entendre lorsque l’on n’attend pas un diagnostic formel pour parler à son entourage de « ce qu’on a », de ce qu’on a cherché à comprendre depuis longtemps et qu’on a enfin trouvé. Cela peut être vrai pour une condition neurologique ou psychiatrique (autisme, dyspraxie, bipolarité, etc.) ou pour une maladie chronique complexe,…

  • Autisme,  Dépression,  Psychophobie,  Schizophrénie,  TOCs,  Trouble de la personnalité borderline,  Trouble du comportement alimentaire,  Troubles anxieux,  Validisme

    Qu’est-ce que la Neurodiversité ?

    Le terme de « neurodiversité » est encore méconnu en France, malgré la volonté des personnes neuroatypiques et psychoatypiques de faire connaître ce concept au grand public. Rejeté par certaines associations, accepté par de plus en plus de neurobiologistes, la neurodiversité est une véritable clé pour la compréhension et l’acceptation des différences neurologiques humains. Définition Provenant de la contraction des mots neurologie et diversité, le terme de neurodiversité désigne tout d’abord l’approche sociale et scientifique selon laquelle les variations neurologiques (autisme, syndrome de La Tourette, schizophrénie, bipolarité…) feraient partie de la diversité biologique humaine, comme les couleurs de cheveux ou les groupes sanguins. Cette approche se démarque du modèle psychiatrique…